Combien de temps faut-il pour préchauffer une imprimante 3D ?

Si vous vous demandez combien de temps il faut à une imprimante 3D pour se réchauffer avant de pouvoir entrer en action et travailler sur votre modèle, vous n’êtes pas seul. L’échauffement demande un peu de patience, mais c’est généralement assez rapide et indolore.

Cela peut prendre 2 à 5 minutes pour préchauffer votre imprimante, selon l’imprimante 3D et les matériaux à imprimer. Cependant, le processus de préchauffage peut prendre encore plus de temps si vous utilisez un filament qui nécessite une température très élevée, comme le polycarbonate.

Lisez la suite pour en savoir plus sur les raisons pour lesquelles le préchauffage est une étape critique de l’impression 3D. Je vais également vous dire ce qui se passe si vous préchauffez votre imprimante à la mauvaise température et partager quelques conseils pour vous aider à trouver la plage de température idéale pour vos filaments préférés.

Pourquoi est-il important de préchauffer une imprimante 3D ?

Il est essentiel de préchauffer une imprimante 3D car le hotend doit faire fondre correctement le filament avant le début de l’impression. L’imprimante peut mettre un certain temps à commencer à extruder le filament sans préchauffage. Par conséquent, si votre imprimante surchauffe pendant l’impression, pourrait sauter les premières couches de l’objet

Les imprimantes 3D ont besoin de temps pour se réchauffer, tout comme un four conventionnel.

Pour mieux comprendre pourquoi le préchauffage est si important pour une impression de qualité, imaginons sauter le préchauffage et passer directement à la première couche avec une imprimante 3D froide.

Dans ce cas, votre imprimante pousserait le filament dans le hotend, mais le filament ne fondrait pas. Au fur et à mesure que je poussais, la tête d’impression commençait à bouger pour créer la première couche, mais rien ne sortait pendant environ cinq minutes.

Ainsi, sans préchauffage, votre imprimante « imprimerait » les premières couches sans extruder de filament, faussant les dimensions et les couches de votre objet.

Quelle température doit avoir votre imprimante 3D après le préchauffage ?

Le préchauffage garantit que le filament de votre imprimante peut effectuer un travail rapide et efficace d’impression du filament une fois que vous l’insérez, et dans la plupart des cas, votre imprimante ne vous laissera pas démarrer une impression à moins que vous ne préchauffiez la machine.

Lire aussi  Les 8 meilleures alternatives aux clips de lit d'imprimante 3D

Votre imprimante doit être assez chaud pour liquéfier le filament après l’avoir préchauffé. La température idéale variera en fonction du matériau, car chaque thermoplastique a une température d’impression unique. De même, les lits d’impression chauffés doivent être préchauffés pour que votre impression reste collante pendant le processus d’impression.

Maintenir la bonne température pendant le préchauffage et l’impression est essentiel pour produire un objet final stable.

Examinons les conséquences du préchauffage et de l’impression à la mauvaise température.

Que se passe-t-il si la température de préchauffage est incorrecte ?

Le préchauffage d’une imprimante 3D à la bonne température garantit que le filament fond à la bonne consistance à une vitesse constante, ce qui vous permet d’imprimer le filament fondu en couches lisses et régulières.

Avec la mauvaise température, vous ne pouvez pas vous attendre à ce que les choses se passent bien.

Un réglage trop élevé de la température de la tête d’impression provoque une surextrusion

Si la température d’impression de votre filament est incorrecte, l’impression sera probablement mauvaise ou échouera.

La surchauffe est une mauvaise nouvelle pour les impressions techniques, d’autant plus que le filament tombé ne pourra pas se former. formes précises et des conceptions exactes. Au lieu de cela, l’objet peut fondre ou s’effondrer sur lui-même – imaginez un sandwich au fromage grillé frais.

Une buse surchauffée peut également entraîner Filament collant, grumeleux, surextrudé, qui est difficile, voire impossible, à enlever une fois solidifié.

De même, la surchauffe de votre filament peut créer des obstructions à l’intérieur du hotend, nécessitant des processus de nettoyage et de purge spéciaux pour les éliminer.

Le sous-chauffage entraîne un colmatage et une sous-extrusion

La sous-chauffe est aussi mauvaise que la surchauffe. Une extrudeuse trop froide peut provoquer un colmatage, une sous-extrusion et un délaminage.

Les obstructions et la sous-extrusion peuvent également solliciter les moteurs pas à pas de l’imprimante. Dans le pire des cas, cela peut même endommager les engrenages de votre extrudeuse.

De plus, les impressions n’auront pas la couche d’adhérence appropriée, ce qui entraînera des objets qui ne résisteront à aucune pression.

Des lits d’impression sous-chauffés ou surchauffés provoquent des problèmes de déformation ou d’adhérence

Bien que les risques de surchauffe de votre hotend soient déjà assez graves, régler la température du lit d’impression trop haut ou trop bas a également des effets secondaires indésirables.

Lire aussi  À quelle fréquence faut-il remplacer un tube Bowden ?

Le préchauffage d’un lit d’impression permet au filament de adhérer mieux, créant une base plus stable pour le reste de l’impression.

Le lit d’impression doit être à une température spécifique lorsque l’impression est en cours pour lui permettre de refroidir lentement et de maintenir son intégrité structurelle. Si la surface est trop froide, l’objet refroidir trop viteet peut glisser du lit à mi-impression.

S’il fait trop chaud, un problème appelé pied d’éléphant se produit.

pied d’éléphant fait référence au moment où les premières couches de l’impression fondent et se compriment sous le poids des couches supérieures.

Maker’s Muse illustre ce qu’est le pied d’éléphant et comment modifier les paramètres de l’imprimante pour l’empêcher de se produire.

Les bonnes températures de préchauffage pour votre filament

Chaque matériau d’impression nécessite un préchauffage et une température d’impression différents pour que votre imprimante puisse l’extruder correctement.

Vous trouverez ci-dessous un tableau comparant les matériaux d’impression 3D les plus populaires et leurs températures idéales.

Matériel La température
abdos 446 à 464 °F (230 à 240 °C)
APV 374 à 428 °F (190 à 220 °C)
Nylon 464 à 536 °F (240 à 280 °C)
polycarbonate 482 à 608 °F (250 à 320 °C)
animal de compagnie 446 à 482 °F (230 à 250 °C)
polyflex 410 à 464 °F (210 à 240 °C)

En regardant ce tableau, vous verrez que le filament en polycarbonate (PC) nécessite les températures les plus élevées. Le PVA nécessite la température la plus basse et est sensible à l’humidité, doux et biodégradable.

En utilisant n’importe quel matériau, vous pouvez expérimenter différentes températures d’impression et trouver celle qui vous convient le mieux, à vous et à votre filament particulier.

Tester de nouvelles températures peut vous aider à arrêter la mauvaise adhérence et la fonte avant que cela ne se produise.

Cependant, et je ne saurais trop le répéter, vous devez toujours utiliser une température dans la plage spécifiée sur votre bobine de filament particulière.

Regardez la vidéo Vision miner ci-dessous pour en savoir plus sur la relation entre la température et les filaments de différents matériaux.

Comment réparer une buse bloquée ou obstruée

Une buse bloquée signifie qu’il n’y a pas d’impression. S’il est laissé sans surveillance, il peut même endommager l’embout buccal à long terme. Identifier pourquoi la buse est bloquée est la première étape du dépannage.

Lire aussi  Pourquoi vos impressions 3D sont-elles spongieuses ? Causes et solutions

Certaines des causes les plus courantes de bourrages comprennent :

  • Si vous ne gardez pas la hotend au chaud pendant l’impression, le filament former une douille dans la buse, empêchant quoi que ce soit de sortir.
  • Ne pas nettoyer la buse peut provoquer une accumulation de filaments.
  • La poussière, les filaments sales et les débris huileux peuvent encrasser la buse et affaiblir ses performances, entraînant finalement des obstructions.

Une buse bloquée est une mauvaise nouvelle pour n’importe quelle imprimante, mais la solution est assez simple.

Vous pouvez utiliser plusieurs méthodes pour éliminer les sabots :

  • Purge. Pour les obstructions mineures, le préchauffage de l’imprimante peut suffire à faire fondre et extruder les débris de plastique.
  • Brosse en fil de laiton : Utilisez une brosse métallique en laiton pour enlever tous les débris de la buse. Assurez-vous de ne pas utiliser de brosse en fil d’acier, qui pourrait endommager la buse.
  • Aiguille: Chauffez la buse et déplacez le stylet à l’intérieur pour éliminer tout résidu collant et filament qui aurait pu rester d’une impression précédente.
  • Retirez la buse : À l’aide d’une clé, dévissez la buse et placez-la dans une solution chimique pour faire fondre l’excédent de filament. Vous pouvez également utiliser un sèche-cheveux ou un pistolet thermique pour faire fondre tout résidu.

Veuillez noter que la solution chimique que vous devez utiliser pour dissoudre les résidus de filament dépend du matériau utilisé pour imprimer. L’ABS se dissout facilement dans acétonemais l’acétone n’affecte pas les filaments de nylon.

conclusion

Chaque filament s’imprime mieux lorsque vous préchauffez votre imprimante 3D, mais chaque matériau nécessite une température unique pour de meilleurs résultats. Si vous préchauffez votre imprimante en dehors de la plage idéale pour votre matériau, vous pourriez rencontrer l’un des nombreux problèmes.

La recherche et l’expérimentation sont les meilleurs moyens de déterminer la température à utiliser. Pensez à nettoyer votre matériel de façon régulière Oui utiliser les bons paramètres pour s’assurer qu’il reste en bon état.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *