Refroidissement de l'imprimante 3D

Le filament TPU a-t-il besoin d’être refroidi ?

L’impression 3D avec du polyuréthane thermoplastique (TPU) peut vous offrir flexibilité, durabilité et résistance à l’abrasion quel que soit le produit final que vous choisissez de concevoir. Bien qu’il s’agisse d’un matériau d’impression très populaire en raison de ses caractéristiques pratiques, de nombreux utilisateurs hésitent à l’utiliser car ils n’utilisent pas de ventilateur de refroidissement dans leur espace de travail. Mais avez-vous vraiment besoin de refroidissement lorsque vous travaillez avec des filaments en TPU ?

Le filament TPU a besoin d’être refroidi, mais uniquement lorsque vous imprimez à des vitesses élevées ou à des températures supérieures à 482°F (250°C). Les ventilateurs ne sont pas toujours nécessaires, et même lorsqu’ils sont utilisés, un réglage inférieur à 50 % est suffisant pour garder le support frais et correctement imprimable.

Dans les sections suivantes, j’explorerai quand et pourquoi votre filament TPU a besoin d’être refroidi et la température idéale à utiliser lors de l’utilisation du TPU. J’expliquerai également si vous aurez besoin d’une ventilation lors de l’impression avec du TPU et de toute autre exigence matérielle que vous pourriez avoir.

Quand le filament TPU a-t-il besoin d’être refroidi ?

Que vous ayez besoin ou non de ventilateurs de refroidissement lors de l’impression 3D avec du filament TPU dépend en grande partie de la configuration que vous utiliserez et de la marque spécifique de matériau TPU.

Le filament TPU a besoin d’être refroidi lors de l’impression à des températures et des vitesses plus élevées, auquel cas vous devrez utiliser un ventilateur de refroidissement partiel. Cependant, si vous choisissez d’imprimer à des vitesses inférieures et que votre buse est à une température inférieure, l’utilisation de ventilateurs ne fera pas de différence notable dans la qualité d’impression.

Si vous choisissez d’utiliser un ventilateur de refroidissement lors de l’impression 3D, un réglage de 30 à 40 % est suffisant pour la plupart des situations. Vous devez refroidir le filament TPU lors de l’impression à des températures plus élevées, car le refroidissement aidera à durcir le matériau.

Cela signifie que la couche suivante aura une base solide et de soutien sur laquelle la couche reposera. Si le TPU devient trop mou, votre impression n’aura pas assez d’intégrité structurelle et l’ensemble du processus deviendra plus compliqué et moins efficace. Les ventilateurs seraient également idéaux pour imprimer des ponts avec du filament TPU.

Lire aussi  Est-il sécuritaire de boire dans un gobelet imprimé en 3D ?

De même, si vous imprimez à des vitesses plus élevées, le matériau aura moins de temps pour refroidir, ce qui entraînera la même situation indésirable que celle décrite ci-dessus. Aller plus lentement est presque toujours recommandé pour la qualité d’impression globale et la durabilité en matière de vitesse. Donc, si possible, essayez de prendre votre temps avec le processus d’impression.

D’un autre côté, si la température de votre buse est suffisamment basse et que vous imprimez à une vitesse inférieure, l’utilisation de ventilateurs ne fera que peu ou pas de différence dans le processus. Cela signifie qu’il est tout à fait possible de travailler avec du TPU même s’il n’a pas de ventilateurs de refroidissement ; vous devrez juste être un peu plus prudent avec vos paramètres d’impression.

Les ventilateurs de refroidissement peuvent non seulement être inefficaces, mais dans certains cas, ils peuvent également affecter négativement l’objet final. Lorsque vous utilisez des paramètres plus forts, il est possible que les ventilateurs provoquent une déformation et une distorsion dans les couches de TPU. La pression d’air supplémentaire peut également assécher le matériau, le rendant cassant et moins durable.

Des ventilateurs de refroidissement inutiles peuvent également perturber le processus de collage. Le filament TPU nécessite souvent plus de temps pour que l’adhérence entre les couches s’établisse en raison de sa nature flexible. Cela signifie que lorsqu’ils sont utilisés inutilement, les ventilateurs de refroidissement peuvent endommager le processus d’impression.

Par conséquent, avant de décider d’utiliser ou non des ventilateurs de refroidissement dans votre prochain projet d’impression TPU, tenez compte des paramètres de température et de vitesse, de la qualité de la ventilation, de la température ambiante, etc.

Faire le bon choix concernant l’utilisation et la puissance de vos ventilateurs de refroidissement peut faire la distinction entre une impression réussie et non réussie. En ce qui concerne l’impression 3D, cette différence peut être assez coûteuse et prendre du temps.

Refroidissement de l'imprimante 3D

Quelle est la température d’impression idéale pour le TPU ?

La température d’impression idéale pour les TPU ronds 437°F-482°F (225ºC-250ºC). La température appropriée dépend des conditions extérieures, de votre système de ventilation et du type d’imprimante 3D avec laquelle vous travaillez.

Lire aussi  Les imprimantes 3D peuvent-elles utiliser n'importe quel type de filament ?

Lors du choix d’une température, vous devez garder à l’esprit que si le choix de températures plus élevées peut permettre au filament de s’écouler plus facilement et de fondre plus rapidement et plus lisse, cela peut également nuire à l’intégrité structurelle de votre impression. Alors, essayez de jouer avec les réglages de température pour décider quel niveau convient le mieux à vos conditions spécifiques.

Le filament TPU a-t-il besoin de ventilation ?

La ventilation est toujours nécessaire lors de l’impression avec du filament TPU. Une zone bien ventilée est indispensable lors de l’impression 3D, car la plupart des matériaux (y compris le TPU) peuvent dégager des fumées toxiques lorsqu’ils entrent en contact avec d’autres éléments. Ces vapeurs peuvent être nocives si elles sont inhalées régulièrement.

Il y a de fortes chances que vous ne subissiez aucun dommage grave lorsque vous imprimez une ou deux fois en 3D dans une zone fermée. Cela dit, l’inhalation régulière de petites doses de vapeurs toxiques peut être dangereuse pour la santé, alors essayez de pécher par excès de sécurité. Dans la mesure du possible, essayez d’imprimer dans un espace bien ventilé et faites plusieurs changements d’air pendant le processus, idéalement même plusieurs par heure.

Autres exigences matérielles

Pour obtenir les meilleurs résultats possibles lors de l’impression 3D avec du TPU, vous devrez tenir compte de bien d’autres facteurs que la simple utilisation du ventilateur.

En ce qui concerne la vitesse, le TPU nécessite un processus plus lent. Selon le modèle d’imprimante et la marque de support, la vitesse d’impression idéale peut être comprise entre 15 et 30 mm/s (0,59 et 1,18 pouces). Bien qu’un réglage aussi lent puisse sembler excessif, il est en fait essentiel pour des pièces et des impressions détaillées de haute qualité.

Le meilleur réglage de rétraction pour le TPU nécessite une distance comprise entre 0,5 et 2 mm (0,01 à 0,07 pouces), tout en nécessitant une vitesse de rétraction de 10 à 20 mm/s (0,39 à 0,78 pouces). Les réglages de rétraction inférieurs sont idéaux pour travailler avec un matériau souple et flexible comme le TPU.

Direct Drive est le plus souvent recommandé lorsqu’il s’agit du type d’extrudeuse idéal que vous pouvez utiliser pour les filaments TPU.

Lire aussi  Quelle est la résistance du métal imprimé en 3D ? Comparaison des forces des métaux

Une autre exigence importante à prendre en compte est le réglage de la température du lit d’impression. Le TPU a tendance à donner les meilleurs résultats avec un lit d’impression chauffé autour de 104°F-140°F (40°C-60°C).

conclusion

Vous n’aurez pas toujours besoin de ventilateurs de refroidissement pour produire une pièce détaillée de haute qualité lorsque vous utilisez des filaments TPU pour imprimer des objets en 3D. Le refroidissement n’est nécessaire que lors de l’impression à des paramètres de température et de vitesse plus élevés. Sinon, l’utilisation de ventilateurs lorsqu’ils ne sont pas nécessaires peut être au mieux sans conséquence et au pire préjudiciable.

C’est pourquoi la vitesse, la température et d’autres facteurs cruciaux (tels que la ventilation, les paramètres de rétraction, les conditions extérieures, etc.) doivent être pris en compte avant de décider comment utiliser un filament TPU dans votre impression.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *