En ajoutant des améliorations de processus à son flux de travail de fabrication sous contrat AM, Amnovis a élargi son potentiel d’innovation de dispositifs médicaux standard et spécifiques au patient.

Amnovis est une société de production et d’ingénierie de fabrication additive basée à Aarschot, en Belgique. Dans son contrat AM, Amnovis a ajouté des améliorations de processus pour le flux de travail de fabrication des implants en titane. Ce flux de travail permet de produire des pièces conformes aux exigences chimiques et médicales des normes ASTM (American Society for Testing and Materials). Cela valide davantage l’ensemble du processus, ce qui se traduit par une productivité accrue, à la fois pour les cages vertébrales en titane et d’autres dispositifs médicaux. Ruben Wauthle, PDG et co-fondateur d’Amnovis, a déclaré : « Lors de l’impression de produits haut de gamme pour des applications médicales critiques, nous obtenons une productivité nettement plus élevée tout en maintenant une qualité et une répétabilité exceptionnelles.

« Nous sommes heureux de partager nos capacités de FA compétitives lors de la réunion annuelle du NASS 2022 à Chicago et de discuter des applications de fabrication de cages vertébrales et d’autres implants », a déclaré le PDG d’Amnovis. « Pour nous, l’innovation bénéficie des améliorations des matériaux et des processus ainsi que de la capacité d’augmenter la productivité de la FA. En adaptant nos capacités de fabrication aux applications critiques pour la qualité, telles que les dispositifs médicaux, nous garantissons une livraison plus rapide à moindre coût, tout en maintenant nos normes de qualité.

Implants médicaux métalliques Amnovis. Photo via Amnovis

Caractéristiques et processus d’installation des cages vertébrales en titane

Le processus chirurgical commence par le retrait du disque intervertébral, qui occupe généralement cette zone. Viennent ensuite des cages intersomatiques insérées entre les corps des vertèbres voisines. Les cages vertébrales peuvent être construites en métal, en plastique, en céramique ou en une combinaison de ces matériaux. Le titane et le polyétheréthercétone (PEEK) sont deux matériaux fréquemment utilisés.

Les intérieurs vides des cages sont remplis d’une substance qui favorise la formation osseuse, telle que le phosphate tricalcique bêta ou votre propre os, qui peut être prélevée sur la hanche d’un patient au cours de la même opération que la fusion. Les cages intersomatiques sont conçues pour soulager la douleur et restaurer la fonction tout en améliorant la stabilité et l’équilibre du segment rachidien traité. Les cages vertébrales traitent des affections telles que la discopathie dégénérative, le spondylolisthésis, les tumeurs ou masses vertébrales, la sténose vertébrale et les hernies discales.

Lire aussi  Le projet DIAMOnD devient le dernier à s'engager dans l'impression 3D de garrots pour les Ukrainiens blessés

Réglementation des normes ASTM

ASTM International est une organisation internationale de normalisation qui crée et diffuse des normes techniques consensuelles pour une variété de matériaux, biens, systèmes et services. Il existe actuellement 12 575 normes consensuelles volontaires ASTM en usage dans le monde. Le siège social est situé à environ 8,0 km au nord-ouest de Philadelphie, à West Conshohocken, en Pennsylvanie.

ASTM International a dévoilé une nouvelle norme pour conseiller les fabricants de dispositifs médicaux sur la réutilisation de la poudre lors des procédures de fusion sur lit de poudre (PBF). La norme a été créée par le comité ASTM sur la technologie de fabrication additive et est maintenant disponible sous le nom de F3456.

Améliorer les soins de santé et la productivité grâce à l’impression 3D

Selon un rapport de l’American Health Association (AHA), l’impression 3D a remporté un énorme succès dans l’amélioration des techniques chirurgicales en développant des modèles d’organes, des instruments de précision et des implants osseux et articulaires. Des recherches en cours indiquent que l’impression 3D serait utilisée dans la fabrication d’organes, de médicaments et de tissus cutanés.

Le Rady Children’s Hospital de San Diego, un pionnier des soins de santé pédiatriques en Californie, a introduit le nouveau logiciel de normes DICOM (Digital Imaging and Communications in Medicine), « Media2DICOM ». « Media2DICOM », transforme les modèles de patients 3D en fichiers DICOM fréquemment utilisés par les médecins pour partager des données. Le logiciel a été développé en interne par le laboratoire Helen and Will Webster Foundation 3D Innovations (3DI) de l’hôpital. En conséquence, le programme facilite l’accès des professionnels de la santé aux reconstructions anatomiques en 3D. Cela leur fait gagner du temps et leur permet de mieux personnaliser le traitement pour améliorer les résultats cliniques des enfants. Plus de 280 000 patients, soit près de 91 % des enfants de la région, reçoivent des soins dans ce chef de file de la santé pédiatrique, qui sert de fournisseur à plus de 280 000 enfants dans tout le pays.

Les candidatures pour le Prix ​​de l’industrie de l’impression 3D 2022 ont maintenant commencé. Selon vous, qui devrait figurer sur la liste restreinte du spectacle de cette année ? Nominez maintenant, le formulaire se ferme à la fin du mois.

Pour rester au courant des dernières actualités de l’impression 3D, n’oubliez pas de vous abonner à la Bulletin de l’industrie de l’impression 3D ou suivez-nous sur Twitterou aimer notre page sur Facebook.

Pendant que vous êtes ici, pourquoi ne pas vous abonner à notre Youtube canal? avec des discussions, des comptes rendus, des courts métrages vidéo et des rediffusions de webinaires.

Vous êtes à la recherche d’un emploi dans l’industrie de la fabrication additive ? Visite Travaux d’impression 3D pour une sélection de rôles dans l’industrie.

L’image en vedette montre les implants médicaux en métal Amnovis. Photo via Amnovis